État du développement

Situation en Allemagne

L’utilisation de la géothermie de profondeur pétrothermale n’est actuellement réalisable ni sur le plan technique ni économique en Allemagne mais les ressources connues pour les systèmes hydrothermaux (surtout dans le nord-est de l’Allemagne et dans les Préalpes) pourraient déjà couvrir 29 % du besoin calorifique du pays. La géothermie de surface pourrait couvrir 28 % supplémentaires. Les régions allemandes propices à l’utilisation de la géothermie de profondeur figurent sur l’illustration 3

L’Allemagne compte déjà environ 265 000 installations utilisant la géothermie de surface. Chaque année s’ajoutent environ 24 400 installations neuves pour un total de 255 mégawatts.
La géothermie de profondeur compte actuellement 19 projets déjà mis en œuvre pour une puissance calorifique totale de 136,3 MW et une puissance électrique totale de 7,5 MW (2011), principalement dans le bassin molassique du Sud de l’Allemagne. 18 installations supplémentaires sont en phase de construction et 69 en conception.  Illustration 4 : l’électricité issue de la géothermie en Allemagne
En 2011, la géothermie a fourni au total 0,019 TWh d’électricité et 6,3 TWh de chaleur.
 

Situation en Rhénanie-Palatinat et dans la Sarre

Actuellement (2012) la Rhénanie-Palatinat (RP) compte 587 pompes à chaleur saumure-eau pour un total de 5 520 kW et 9 pompes à chaleur eau-eau pour un total de 93 kW.
En 2007, le gouvernement du Land a ordonné que les nappes d’eau thermale soient étudiées davantage. Des sources à 60° C ont été découvertes selon un volume pertinent dans la faille pé-riphérique sud du Hunsrück, dans le bassin Sarre-Nahe, dans la baie de Trèves ainsi que dans la cuvette de Wittlich. Les régions du Taunus et de la Westerwald renferment également un poten-tiel. Bad Ems a ensuite été étudiée de manière plus détaillée et une étude de faisabilité concer-nant l’estimation du potentiel a été réalisée. La région a suscité l’intérêt grâce à 29 sources d’eau minérale et thermale. Des concepts d’utilisation de chaleur et projets pilotes supplémentaires pour des régions dotées de ressources comparables ont suivi.

 
La RP est également active au niveau de la géothermie de profondeur. Il existe actuellement 2 centrales de production d’électricité en Rhénanie-Palatinat, une à Insheim et l’autre à Landau dans le Palatinat. La centrale de Landau fut inaugurée en 2007 et possède une puissance élec-trique de trois MW et thermique de 7 MW. Deux forages d’une profondeur supérieure à 3 000 mètres alimentent le réseau de chauffage à distance. Cette unité permet d’épargner 6 000 tonnes de CO2 par an. Landau et ses environs furent touchés par un tremblement de terre en août 2009. Après un examen des incidents, le tremblement de terre a pu être mis en relation avec l’exploitation de la centrale, ce qui a entraîné un arrêt provisoire. La procédure de média-tion entre les opposants à la géothermie et le gouvernement du Land est terminée depuis le 12.03.2012 et ses résultats sont appliqués au site de Schaidt.  Entre-temps, la centrale géo-thermique de Landau dans le Palatinat connaît, outre la production d’électricité capable d’assurer une charge de base, une utilisation totale due à l’hiver rigoureux et atteint une puis-sance supérieure à 1MW.

 
La Sarre ne possède aucune centrale géothermique pour la production d’électricité et de chaleur à distance. Par contre, la Sarre possède des eaux de mine qui suintent dans le sol via les pluies, s’accumulent dans les fosses et s’échauffent selon la température de la terre. Une utilisation de cette ressource particulière serait possible. L’eau est en moyenne à 30 ° C. En utilisant des pompes à chaleur, celle-ci peut être portée à une température suffisante afin d’exploiter un ré-seau de chauffage de proximité ou à distance. Le site minier sarrois de Reden chauffe déjà son bâtiment administratif, ses salles de communication situées dans la salle de forage ainsi que sa salle de cette façon. Une chaudière à plaquettes de bois couplée aux eaux de mine assure le chauffage des locaux susmentionnés.  Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet sous le projet phare « Nahwärmenetz Reden ».
La Sarre compte au total 200 pompes à chaleur liées à la production de chaleur géothermique en fonctionnement. La puissance installée de la Sarre avoisinait les 790 kW en 2011. 39 kW étaient issus de pompes à chaleur eau-eau et 751 kW de pompes à chaleur saumure-eau.

21.03.2013 Réussir la performance énergétique des bâtiments

21 mars 2013 – Colmar – "Réussir la performance énergétique des bâtiments : quelles solutions économiques et sociales dans le Rhin Supérieur ?"  En collaboration avec le Conseil...
[En savoir plus]

23.11.2012 « Laissez-vous inspirer : Des projets-phares montrent la voie »

Le réseau transfrontalier « Efficience d’énergie et Energies renouvelables-ENEFF » vous invite à la conférence organisée le 23 novembre au Dillinger Lokschuppen à Dillingen (Sarre). Sur le thème «...
[En savoir plus]

25.09.2012 Efficience énergétique et collectivités locales – Défis et enjeux pour l'avenir

Les collectivités locales doivent répondre au défi que l’Europe leur impose pour la protection du climat. Quel degré d’exigence ont-ils pour une production électrique abordable financièrement et...
[En savoir plus]